AMPERE Gestion confirme sa volonté de créer un fonds d’investissement dédié au logement social dès 2018

AMPERE Gestion confirme sa volonté de créer un fonds d’investissement dédié au logement social dès 2018

lu-dans-la-presse

Le 12 décembre 2017, Vincent Mahé, secrétaire général de CDC Habitat et président d’AMPERE Gestion, participait à la conférence « Reconstruire le modèle du logement social » organisée par Le Moniteur. Alors que se posait la question du rôle que des financements privés peuvent jouer dans la production de logements sociaux, Vincent Mahé a rappelé les atouts des fonds de logement intermédiaire et du modèle « Hémisphère » et a confirmé la volonté d’AMPERE Gestion de créer un fonds d’investissement dédié au logement social.

Invité à participer à une table ronde aux côtés de Laurent Ghekiere, président de l’Observatoire européen du logement social au sein d’Housing Europe, de Jean-Michel Royo, membre du directoire d’Arkéa Banque et de Vincent Sillegue, président de Koregraf, Vincent Mahé a rappelé que le poids des financements privés dans le secteur du logement social restait aujourd’hui marginal. Le secteur résidentiel n’est pourtant pas sans atouts.

« Le logement social constitue un placement intéressant pour les institutionnels : par sa nature même, il garantit une stabilité des loyers et du taux d’occupation. Véritable infrastructure sociale, il est donc rentable, tout en présentant peu de risques. »

Dans un contexte de réforme du secteur, Vincent Mahé et les autres intervenants ont insisté sur la nécessité de faire évoluer le rôle des bailleurs sociaux et le modèle de logement social, notamment en dessinant le cadre de l’intervention d’opérateurs privés, en facilitant la vente à terme des logements sociaux ou en créant des partenariats de long terme entre investisseurs et organismes de logements sociaux.

« Protéger les locataires est le véritable service apporté par le monde HLM. C’est là sa vraie valeur ajoutée. Le portage des murs n’est pas son cœur de métier, or c’est cette activité qui exige un important capital. On peut très bien séparer ces deux fonctions, comme cela a été fait par exemple dans l’hôtellerie. »

Fort de ces convictions, Vincent Mahé a confirmé la volonté d’AMPERE Gestion de créer en 2018 un fonds d’investissement dédié au financement du logement social. Rappelant que la stabilité réglementaire était une condition sine qua non pour attirer les investisseurs privés, Vincent Mahé a souligné qu’une des conditions de réussite essentielles du projet serait la clarté du cadre réglementaire applicable.